Deltalab fabrique des mini-ordinateurs pour les élèves confinés qui n’en disposent pas

L’opération est destinée à permettre aux élèves du collège Vallis Aeria de Valréas de poursuivre leur formation à domicile en ces temps de confinement. 

On parle beaucoup de continuité pédagogique, permettant aux élèves de poursuivre leurs activités scolaires à distance. Encore faut-il pour cela qu’ils disposent à leur domicile de l’équipement nécessaire : au minimum une tablette, au mieux un ordinateur avec ses périphériques. Ce n’est pas le cas de tous les élèves, notamment dans les familles les moins favorisées. Une équipe réunie autour de l’association Deltalab de Grillon et du collège Vallis Aeria de Valréas a cherché le moyen d’équiper rapidement et à moindre frais les élèves du collège ne disposant pas de ces équipements. Ces spécialistes du numérique ont opté pour la fabrication de mini-équipements fabriqués à partir de Raspberry Pi 4, un nano-ordinateur de la taille d’une carte de crédit. 

La solution technique choisie 

Ces petits ordinateurs tournent sous le système d’exploitation Linux. Ils sont fournis avec les logiciels de base pour les diverses tâches scolaires : le navigateur Firefox, la suite bureautique LibreOffice, le logiciel de dessin vectoriel Inkscape, le logiciel de conception assistée par ordinateur (CAO) Freecad , ainsi qu’un environnement de développement Arduino. Il suffit alors d’un câble HDMI pour relier l’appareil à un téléviseur ou un écran. Les claviers et souris sont prêtés par le collège. A défaut de connexion Internet, un partage de connexion avec un téléphone portable permet de télécharger ou envoyer les documents nécessaires. 

Un matériel prêté par le collège 

A ce jour, une trentaine de nano-ordinateurs de ce type ont été montés, au coût de 66 € par exemplaire. Ils ont été distribués par le principal du collège aux parents qui en ont fait la demande. Le matériel est prêté par le collège et pourra être utilisé ultérieurement pour des opérations semblables. 

C’est le Rotary Club Valréas-Nyons qui, par le biais de ses adhérents, a permis de financer l’ensemble du dispositif. 

L’initiative, entièrement conçue en open source (code ouvert) et avec des logiciels libres, sera prochainement étendue à d’autres institutions de la région, notamment au collège de Saint-Paul-Trois-Châteaux, qui s’est montré intéressé par le dispositif.

Le matériel de base

Un Raspberry Pi 4, son boîtier adapté, une carte MicroSD, un cordon d’alimentation, un câble HDMI… et une boîte cadeau ! 

Le résultat

Le micro-ordinateur fonctionnant sous Linux, avec ses logiciels et ses périphériques : un écran, un clavier et une souris.

Coronavirus : fermeture exceptionnelle de la Maison Milon

Conformément aux dernières directives gouvernementales sur la fermeture des établissements recevant du public, Deltalab et la Maison Milon seront fermées à compter du samedi 14 mars à 12 heures et ce jusqu’à nouvel ordre.

Nous sommes en télé-travail et restons disponibles par mail:
contact@deltalabprototype.fr

Nous réouvrirons nos portes dès que cela sera possible. Prenez soin de vous et de votre entourage.

Deltalab participe à la French Tech Week

L’association DeltaLab organise le 26 novembre, à son siège de la Maison Milon de Grillon, une journée complète sur l’innovation numérique. Cette activité s’inscrit dans le cadre de la French Tech Week, une manifestation dédiée à l’innovation dans le Vaucluse.

Le programme de cette journée se décline comme suit :

La matinée, de 9h à 12 h, sera consacrée à deux conférences-ateliers :

  • Inventez votre futur avec le prototypage numérique
  • La transformation de notre société par les objets connectés : les défis

Ces ateliers seront animés par Olivier Grossat, coordinateur de la plateforme numérique à l’Union internationale des chemins de fer, et Johan Rungette, professeur de technologie au collège Vallis Aeria de Valréas, accompagnés par d’autres membres de l’équipe de Deltalab.

Dédiés à deux grandes facettes de l’innovation, ces ateliers sont destinés à tous les publics intéressés par l’innovation numérique sur notre territoire, notamment le personnel technique des collectivités locales, les chefs d’entreprise, les entrepreneurs individuels, les artisans, les artistes…

L’après-midi sera consacrée aux élèves des collèges et aux jeunes. On y présentera le fablab, avec ses activités liées à l’innovation, et ses possibilités de formation.

Le programme de la semaine

La French Tech Week se déroule du 21 au 28 novembre dans divers lieux dédiés à l’innovation numérique en Vaucluse. Le programme complet, placé sous l’égide de la French Tech Grande Provence, peut être consulté sur https://lafrenchtech-grandeprovence.fr/.

Formation : les méthodes du prototypage

Le projet : réaliser une boîte pour objet connecté

DeltaLab a plaisir de vous proposer une formation gratuite Découverte des méthodes de prototypage.

Le coût de cette formation est pris en charge en totalité par la Région Sud / Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Elle se tiendra à la maison Milon en trois demi-journées : le vendredi 14 juin de 14 à 17 h et le samedi 15 juin de 10 à 12 h et de 14 à 17 h.

Vous y découvrirez les moyens de conception et de réalisation d’un premier prototype. On utilisera diverses méthodes de prototypage rapide afin de réaliser une boîte pour objets connectés.

L’objectif sera :

  • de concevoir une pièce en 3D en utilisant le logiciel Onshape
  • de faire une impression 3D par dépôt de fil
  • de réaliser une découpe laser sur du plexiglas acrylique

Le matériel est fourni par Deltalab.

Aucun niveau spécifique n’est requis pour suivre cette formation de base. Les personnes désirant mettre en pratique la formation et réaliser leur propre objet pourront le faire ultérieurement sur les machines de Deltalab.

Vous êtes intéressé ? Merci de nous confirmer votre présence par notre formulaire de contact ou par téléphone au 09 53 95 08 50 ou 07 69 84 39 58.

LoRaWAN et les sentiers balisés

Qu’est-ce que LoRaWAN ?

LoRaWAN est un protocole de télécommunication permettant la communication à bas débit, par radio, d’objets à faible consommation électrique communiquant selon la technologie LoRa et connectés à l’Internet via des passerelles, participant ainsi à l’Internet des objets. LoRaWAN est l’acronyme de Long Range Wide-area network que l’on peut traduire par « réseau étendu à longue portée ».

Le protocole LoRaWAN se veut simple, peu coûteux à implémenter et économe en énergie plutôt que permettant des débits élevés. La cible de LoRaWAN est clairement les communications longues portées à bas coût et basse consommation . En effet, les défis concernant l’interconnexion des objets résident dans leur coût, leur autonomie ainsi que leur nombre d’un point de vue réseau.

Ce faible coût est obtenu par l’utilisation d’une architecture en étoile (plus simple qu’une architecture maillée), une technique de modulation plus simple à implémenter que celle des réseaux cellulaires classiques, ce qui réduit le coût des composants électroniques qui lui sont dédiés ainsi que l’utilisation de bandes de fréquences libres (ne nécessitant pas de payer pour leurs utilisations). Les équipements terminaux utilisés sont majoritairement peu coûteux (2 à 5 €) afin de pouvoir être déployés en grand nombre.

Comment fonctionne LoRaWAN ?

Les antennes LoRaWAN ont une portée de 10 km en plaine, de quelques kilomètres en montagne. Plusieurs antennes peuvent fonctionner en réseau. Chacune d’elles peut être reliée à plusieurs centaines de capteurs.

Il existe de nombreux types de capteurs, permettant d’enregistrer des données de température, hygrométrie, mouvement, luminosité, poids, fréquence, voltage, ampérage, etc. En combinant (ou non) ces capteurs, de nombreuses applications sont donc possibles sur des territoires plus ou moins étendus. Une application sur ordinateur ou smartphone permet ensuite de recevoir et interpréter les données en temps réel. Le système convient donc parfaitement pour déclencher des alertes (crues, incendies, etc.)

Schéma de fonctionnement d’un réseau LoRaWAN

Un projet pour les sentiers de randonnée

L’une des applications possibles se rapporte aux sentiers de randonnée. En plaçant les capteurs appropriés à certains endroits stratégiques, un réseau LoRaWAN permettrait de connaître la fréquentation des sentiers, par des piétons et/ou des vélos, en fonction des dates et des heures.

Deltalab se propose d’installer un réseau LoRaWAN ouvert et “citoyen” dans l’Enclave des Papes et la zone environnante. L’une des applications que l’association veut privilégier concerne précisément la fréquentation des sentiers de randonnées. Ces derniers étant disséminés dans le territoire, cela permettrait d’identifier les endroits les plus appropriés pour l’installation des antennes. Cette dimension territoriale est en effet primordiale pour la mise en oeuvre postérieure d’autres applications.

Le partenariat

  • L’achat et l’installation des antennes serait à la charge de Deltalab, qui a reçu à cet effet un financement de la Région Sud.
  • Une concertation serait faite avec les entités responsables des sentiers afin d’élaborer une stratégie globale pour la mise en place du dispositif (nombre de sentiers, de capteurs, données à récolter, etc.). Le cas échéant, on déterminera les priorités.
  • L’achat des capteurs serait à la charge des entités responsables des sentiers. L’installation se fera conjointement entre les opérateurs et Deltalab.
  • La formation des opérateurs sera assurée par Deltalab. Celle-ci comprendra notamment le développement du logiciel de réception et interprétation des données recueillies.

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén